Poser une question
Questions non-r�solues, R�pondez-y!

Questions r�solues

Comment gérer une crise d'adolescence?

Mon fils est âgé de 15 ans et il a une adolescence qui me semble difficile. Il est contre toute forme d'autorité et accuse la terre entière. Que faire?

Imprimer Envoyer cette réponse a un ami Partager
Trouver plus d'information


Questions et Réponses à découvrir
Articles à découvrir
  

crise adolescence, adolescence, ado
Voici la r�ponse

Bonjour,

L'adolescence est une période assez délicate pendant laquelle l'enfant subit des transformations physiques et comportementales qui influent sur ses relations avec ses propres parents. De nos jours, la crise d'adolescence est acceptée par la plupart des adultes qui considèrent qu'il ne s'agit que d'une période difficile qui finira par passer, mais qui trouvent malgré tout des difficultés à y faire face.

Les adolescents pendant cette période cherchent à s'affirmer, à s'imposer, et les parents, quant à eux, continuent à jouer leur rôle d'éducateur. L'enfant refuse cette autorité, il se révolte et se rebelle. L'idéal serait de choisir de devenir un parent "copain" tout en se faisant respecter. Essayez d'être présent sans pour autant être permanent; être vigilant, mais pas encombrant.

Essayez de faire respecter les règles sans pour autant être autoritaire ou dominateur. Les ados ont besoin de repères solides pour sauter cette étape. Ainsi, les parents doivent absolument respecter eux-mêmes les lois qu'ils imposent.

Les parents doivent éviter de dire "non" sans se justifier. Cela ne veut pas dire qu'ils doivent accepter et approuver tout ce que leur enfant dit ou demande, au contraire, l'ado a besoin qu'on lui dise "non", mais ce "non" doit être justifié.

Si la situation devient incontrôlable, les parents peuvent avoir recours à un professionnel qui les aidera à gérer cette crise.

Bonne chance et au plaisir!


Répondu par sou

Autre réponse

Par définition, l’adolescence est difficile. Cette période commence (en moyenne) vers 12 ans, et les «symptômes» que vous décrivez sont courants. Vers 15 ou 16 ans, l’ado n’est jamais content, ses parents ont toujours tort, ils sont ringards et ne comprennent rien et, de toute façon, ils sont les seuls à savoir! Cette période de la vie de votre enfant est incontournable, et vous faites partie de ceux qui héritent de l’ado qui n’est jamais content. D’autres auront un ado qui pleure, d’autres encore un ado malade de timidité, mais quoi qu'il en soit, le caractère de l’enfant change, et il passe à l’âge adulte plus ou moins facilement. Et ça ne passe jamais inaperçu aux yeux de parents attentifs.

Vous dites que votre fils accuse la terre entière et est contre l’autorité, ce qui est classique. Ce qu’il faut savoir, c’est jusqu’à quel point il refuse cette autorité. En effet, s’il va, en ronchonnant que c’est pas juste, mettre la table alors qu’il voulait téléphoner à un copain, il n’y a pas matière à s’inquiéter. Si par contre il devient agressif verbalement, voire même physiquement avec vous dès que vous lui demandez de faire son lit, et qu’il fait un drame de chacune de vos réprimandes, il vous faut le reprendre en main avant que cela ne dégénère. Pour cela, vous pouvez vous faire aider d’un psychologue, voire même d’un éducateur si une violence physique s’est installée et que vous avez peur pour vous.

Pour les autres, ceux qui font une crise d'adolescence classique, la meilleure des solutions est, d’une part, une surveillance sans en avoir l’air et, d’autre part, être d’accord avec eux de temps en temps. La surveillance, car certains ados, sous leur air d’aller bien, peuvent cacher un mal-être pire que les violents. Si on ne le détecte pas, ils ne nous disent rien et se font du bien comme ils peuvent: c’est souvent à cet âge qu’ils commencent à se droguer ou à boire. Et puis, la surveillance est importante aussi pour savoir quel genre d’amis il fréquente, ce qu’il fait de ses journées lorsqu’il n'a pas cours, et à l’occasion s’intéresser à ses activités ou à ses relations, ce qui instaure le dialogue entre vous.

Dites-lui si vous appréciez ses amis, si vous approuvez ses lieux de sorties et, du coup, il vous parlera de lui naturellement. Garder toujours le dialogue avec un ado est primordial: s’il sait qu’en cas de soucis, quelle qu’en soit la nature, il aura une oreille attentive, il se confiera et demandera votre aide, au lieu d’essayer de résoudre son problème seul et de la mauvaise manière.

Même si les enfants ont un caractère pas toujours facile, le rôle des parents est de les aider à passer ce cap qu’est l’adolescence. Restez patients, attentifs et indulgents, et malgré les petites crises de rébellion, tout devrait se terminer vers 17 ou 18 ans. Salutations à vous!


Répondu par laly

  Ajouter une réponse
 

Commentaires

  • Commentaire de : Pelagie

    Je vous remercie pour vos différents conseils. Moi, j'ai un ado de 15 ans qui fume, qui ne travaille pas bien en classe (3e), qui sèche les cours... Je ne sais que faire. Aidez-moi.

Ajouter un commentaire à cet article :