Poser une question
Questions non-r�solues, R�pondez-y!

Questions r�solues

Comment les ours polaires passent-ils l'hiver?

Comment les ours polaires passent-ils l'hiver? Quelles sont leurs habitudes de vie?

Imprimer Envoyer cette réponse a un ami Partager
Trouver plus d'information


Questions et Réponses à découvrir
Articles à découvrir
  

ours polaire, animaux sauvages, animal sauvage
Voici la r�ponse

Bonjour, 

Les ours polaires fascinent par la blancheur de leur pelage et aussi par le milieu de vie extrême dans lequel ils vivent. Toutefois, ils se sont très bien adaptés au milieu polaire. Ils forment une famille très éloignée des ours bruns, puisque les deux branches se sont formées il y a deux millions d'années. Par contre, les grizzlis leur restent proches d'un point de vue génétique, car ils formaient encore une seule et même espèce il y a 150 000 ans. 

Pour ce qui est de l'hiver, l'ours blanc n'hiberne pas. C'est d'ailleurs le seul ours parmi les autres animaux sauvages de son espèce qui n'hiberne pas. Il y a cependant une exception: l'ours polaire enceinte. La femelle va se retirer dans les terres pour hiverner après avoir creusé une cavité ou s'être simplement mise en boule et laissée recouvrir par la neige. Ces petits naîtront dans la cavité puis sortiront au printemps. 

L'ours polaire est un animal sauvage bien adapté à l'hiver, car sa peau noire lui permet d'absorber le plus d'UV possible et donc, de se chauffer. Il possède une double couche de poils blancs qui lui permettent d'emprisonner de l'air. Rappelons que l'air est un bon isolant! Enfin, une couche de graisse le protège aussi des températures extrêmes. 

Bonne journée!


Répondu par MacBook

Autre réponse

Bonjour,

Les habitudes de vie des ours polaires ne sont pas compliquées. Cependant, elles sont différentes selon que l'on a affaire à un mâle ou à une femelle. Concernant les mâles, ils vagabondent en permanence sur la banquise parcourant ainsi des distances impressionnantes, et ce, toute l'année. Pour les femelles, c'est différent, puisqu'elles entreprennent un long sommeil de septembre-octobre à mars-avril.

Pour cela, elles recherchent un endroit à l'abri du vent, orienté au sud. En général, c'est une grotte creusée dans la neige, dans une congère profonde, au bout d'un long tunnel. Elles s'y blottissent et leurs fonctions corporelles se mettent au ralenti. Leur rythme cardiaque s'abaisse et leur rythme respiratoire diminue, mais la température de leur corps reste la même. C'est pourquoi on ne parle pas de réelle hibernation, telle que peuvent la vivre d'autres animaux sauvages. On parle davantage de sommeil hivernal. D'ailleurs, l'ourse peut très bien "se réveiller" à tout moment, en cas de dérangement, bien entendu.

Notons également que c'est pendant cette période de sommeil hivernal que les ourses mettent leurs petits au monde. Ceux-ci survivent en tétant leur mère qui reste cependant dans son demi-sommeil. Fin mars en général, et même début avril, toutes ces petites familles vont émerger de leur tanière. Ce sera alors le moment pour les oursons de découvrir la banquise, et pour leurs mamans, de recommencer à chasser et à se nourrir.


Répondu par MarieT

Autre réponse

L'ours polaire est un grand mammifère qui habite les régions arctiques. Étant le plus grand de tous les carnivores terrestres, l'ours polaire prend place au sommet de la pyramide alimentaire. Afin de s'isoler du froid, l'ours polaire possède une fourrure, ainsi qu'une grande épaisseur de graisse. Pour garder sa température corporelle, la peau de cet animal sauvage est noire et le blanc de sa fourrure assure un bon camouflage sur la banquise. En fait, c'est la translucidité de sa fourrure qui conduit la chaleur jusqu'à sa peau qui l'absorbe finalement. Afin de se sécher et de réduire le refroidissement, l'ours polaire se secoue comme un chien.

La productivité marine dans ces régions arctiques est importante, car l'ours polaire se nourrit généralement de phoques et de poissons. Ce mammifère ingère une quantité impressionnante de poisson, tellement que dans son foie il y a un stockage de vitamine A qui peut être toxique pour un homme. À l'automne, les femelles enceintes migrent vers la terre pour y creuser une tanière où ses petits pourront naître sans s'exposer au dur climat extérieur.

L'ours polaire femelle ne passe pas à l'hibernation. Il n'y a que son métabolisme qui ralentit lors de son séjour dans la tanière. Finalement, il faut savoir que l'ours polaire fait partit de ces animaux sauvages en voie de disparition. Cela est dû au réchauffement climatique qui fait fondre leur habitat, la banquise.

Sauvons ces belles bêtes!


Répondu par gypsy

  Ajouter une réponse
 

Commentaires

  • Aucun commentaire

Ajouter un commentaire à cet article :