Poser une question
Questions non-r�solues, R�pondez-y!

Questions r�solues

Comment préserve-t-on les plantes et les végétaux en voie de disparition?

Bonjour, je m’intéresse de près à la botanique et j’aimerais savoir quels sont les plantes et les végétaux en voie de disparition. Fait-on quelque chose pour les préserver? Merci pour votre aide!

Imprimer Envoyer cette réponse a un ami Partager
Trouver plus d'information


Questions et Réponses à découvrir
Articles à découvrir
  

plantes, végétaux, disparition plantes, botanique
Voici la r�ponse

Bonjour,

Par les temps qui courent, beaucoup d’espèces de plantes et de végétaux sont en voie de disparition. L’homme et l’anthropisation y sont pour quelque chose d’ailleurs. En effet, beaucoup de menaces pèsent sur les plantes.

On notera que les principales sont dues à l’activité et à l’inconscience de l'homme. Par exemple, si la cueillette des plantes est trop importante en France, notamment pour des raisons décoratives, qui peuvent être tinctoriales ou médicales, cela nous mène quelque part à la disparition de beaucoup d'espèces de plantes et végétaux.

Il y a d'autres raisons qui l’expliquent également, comme les activités humaines, la pollution, l’assèchement des marais ou encore la déforestation. On compte la disparition d’une quarantaine d’espèces de végétaux depuis le début du XIXe siècle. On a une sauvegarde personnalisée pour chaque plante, car elles sont différentes. La liste des espèces protégées est longue. On y compte près de 400 espèces rien qu’en France, sans oublier les 78 aux Antilles, les 61 à la Réunion ainsi que celles des régions de France.

Cette protection intégrale concerne les plantes protégées contre l’arrachage, la cueillette, la vente… La protection partielle concerne une liste de 34 végétaux. En effet, le ministère de l’Environnement peut autoriser ou non la récolte des plantes rares qui forment la liste, avec la gratiole, le drosera ou encore l’adonis printanière. Sachant que des plantes comme le muguet, le perce-neige et la jonquille sont sujettes à de nombreuses cueillettes, ces dernières sont réglementées par les préfets. Pour ce qui est de la protection totale régionale, elle concerne notamment le chêne tauzin, l’orme lisse, l’alisier blanc et le faux chêne-liège.

Il existe d’autres listes en fonction du chemin qu’empruntent ces plantes et végétaux dans le temps. Il est temps que l’on se réveille pour préserver l’humanité.

Au plaisir!


Répondu par manuella

Autre réponse

Bonjour,

La menace d’extinction ne concerne pas uniquement le règne animal. En effet, de nombreux végétaux sont en voie de disparition. En France, sur 4500 espèces indigènes, 943 sont menacées et 25 sont déjà éteintes, dont par exemple le brome des Ardennes, le limonium de Duby et la violette de Cry. Le lys martagon et le panicaut des Alpes font partie des plantes menacées.

Pour protéger ces plantes, une réglementation stricte et une interdiction des cueillettes doivent être imposées. De notre côté, nous pouvons tous participer à la préservation de ces plantes en les cultivant et en favorisant leur développement et leur multiplication. Pour ce faire, on doit trouver un sol vierge de pesticides et d’engrais chimiques. Pour cultiver une plante menacée, il ne faut surtout pas la cueillir de son milieu naturel. L’idéal serait de ramasser des graines ou des semences. Pour plus d’informations, vous pouvez vous adresser aux Conservatoires Botaniques Nationaux.

Bonne journée et à la prochaine !


Répondu par sou

  Ajouter une réponse
 

Commentaires

  • Aucun commentaire

Ajouter un commentaire à cet article :