Poser une question
Questions non-r�solues, R�pondez-y!

Questions r�solues

Devenir pédiatre

Combien d'années d'études? Quels diplômes, quelle formation? En quoi consiste ce métier? Les horaires de travail? Le revenu, les salaires? Où peut-on se former? Demande-t-il beaucoup de déplacements? Où peut-on exercer ce métier? Contraintes particulières? Les qualités que cela demande? Merci!

Imprimer Envoyer cette réponse a un ami Partager
Trouver plus d'information


Questions et Réponses à découvrir
Articles à découvrir
  

pédiatre, formation pédiatre, études pédiatre, devenir pédiatre
Voici la r�ponse

Bonjour,

Le pédiatre, c’est tout simplement le médecin des enfants. Or, qui dit médecin, dit longues études de médecine. Le cursus pour devenir pédiatre est donc très long, semé d’embûches, et exige un très bon niveau dès le départ, tout comme pour devenir médecin généraliste ou encore chirurgien.

Les études du pédiatre

Pour devenir pédiatre, 11 années d’études sont nécessaires. Il faut au préalable obtenir un bac scientifique, de préférence avec mention, puis franchir le barrage extrêmement sélectif de la première année de médecine. Cette première année franchie, on apprend la médecine durant 6 ans. C’est à partir de là que l’on peut être rémunéré, si l’on réussit son internat, très difficile à obtenir également. La note obtenue lors de l’internat est déterminante pour le choix de la spécialité, donc en l’occurrence pour poursuivre en pédiatrie. Si la demande de spécialité est acceptée, on est alors envoyé dans un hôpital qui assure la formation en pédiatrie durant cinq années. C’est une filière très difficile, qui implique un énorme travail et un stress omniprésent.

Les aspects du métier de pédiatre

C’est un travail difficile, qui demande de la présence. On peut travailler jusqu’à 50 heures par semaine selon la façon dont on exerce, et le salaire ainsi que les contraintes dépendent également de ce critère. Le pédiatre à son compte est celui qui gagne généralement le mieux sa vie, mais il doit assurer des horaires pas toujours confortables, et des urgences ainsi que des imprévus. Cependant, il peut lui-même gérer son temps. En hôpital, le salaire est moins attractif, mais on n'a rien à gérer, puisqu’on est salarié d’une structure. On peut compter gagner environ 4000 euros par mois. Ensuite, on peut être pédiatre en collectivité, en PMI par exemple, et là, les contraintes sont moindres, et les horaires, très confortables. Par contre, le salaire est encore un peu plus à la baisse.

Le métier de pédiatre, comme tous les métiers du corps médical, est un métier captivant, qui peut prendre différents aspects selon l’endroit où l’on exerce. Il faut donc bien faire son choix lorsque l’on a obtenu le diplôme, mais aussi savoir que ces 11 années d’études auront permis de se faire une idée de ce qu’il en est sur le terrain.

Au plaisir!


Répondu par valerie

Autre réponse

Bonjour à vous,

Un pédiatre s’occupe des enfants dès leur sortie de la maternité. Il contrôle leurs réflexes, leur mobilité et la position de leurs membres. Il dépiste d’éventuelles maladies. Il applique et adapte aux enfants tous les gestes d’un médecin, à savoir l’auscultation, l’examen de la gorge, etc. Un pédiatre doit être patient, disponible. Il doit avoir un bon sens du contact et de l’écoute.

Pour devenir pédiatre, vous devez franchir toutes les étapes du cursus des études médicales. Après les six années d’études en médecine que vous passerez, vous devrez réussir l’examen classant national (ECN), autrefois appelé internat. Vous devez obtenir de bons résultats pour pouvoir choisir la spécialité qui vous plaît, à savoir la pédiatrie, ainsi que le lieu où vous serez formé. Vous suivrez alors une formation de cinq années pour enfin obtenir un diplôme d’État de docteur en médecine.

Cette spécialité est en déficit de praticiens ; ainsi, un pédiatre peut travailler jusqu’à 50 heures par semaine, il peut être appelé en urgence à tout moment. Mais c’est un métier très bien rémunéré et surtout vraiment fascinant. Alors, n’hésitez surtout pas à suivre cette formation et bonne chance.


Répondu par sou

  Ajouter une réponse
 

Commentaires

  • Commentaire de : HA HA HA

    Merci pour ces renseignements. C'est ce que je veux faire, c'est ma passion !! <3 :D

  • Commentaire de : Py

    Mais quand vous dites que c'est dur, vous pouvez préciser.

  • Commentaire de : moridia

    Pédiatre, c'est ma vie, je l'aime, c'est ma passion d'enfance et ce l'est encore maintenant.

  • Commentaire de : cindy

    Bon, je veux d'abord dire que c'est bien rédigé et que c'est compréhensible. Je vous tire un chapeau ! Félicitations !

  • Commentaire de : cindy

    Ce métier est ma passion. Même si c'est dur, je vais m'accrocher et je pense que nous tous qui avons laissé un commentaire, nous allons tenir bon ! Et vive la médecine ! Vive les enfants !! <3 :D

  • Commentaire de : Estelle

    Très bien rédigé !! Moi aussi, ce métier, c'est ma passion et j'ai envie d'y arriver car j'aimerais beaucoup soigner les enfants !!

  • Commentaire de : amimissonko

    J'adore ce métier, mais je pense que ça va être assez difficile, car 11 ans, c'est long, et comme je n'ai que 13 ans, je me dis que ça va être encore long. Le texte est très bien rédigé.

  • Commentaire de : Indira

    Bonjour tout le monde, donc voilà, j'ai 14 ans et je sais que c'est tôt, mais je trouve que c'est mieux de savoir en avance. Moi qui aime le design et tout ça, quand j'en parle à ma mère, elle trouve que ce n'est pas un bon métier, si, mais du sens que ce n'est pas vraiment un métier de tous les jours et tout ça. Bref, mes parents m'ont proposé médecin, infirmière, mais j'ai refusé car je n'aime pas spécialement le fait de voir du sang. Ça me, comment dire, ça me met mal à l'aise, je tombe dans les pommes, enfin vous me comprenez. Ensuite, ma mère m'a conseillé pédiatre. J'ai beaucoup pensé et je crois que c'est bien ça que je veux maintenant. C'est juste un travail magnifique. Mais j'ai une question, c'est le même système en Belgique ? C'est-à-dire 11 ans et tout ça ? Bonne soirée les amis :p♥

Ajouter un commentaire à cet article :