Poser une question
Questions non-r�solues, R�pondez-y!

Questions r�solues

Quelle est la cause des sueurs nocturnes?

Je ne suis pas ménopausée, n'ayant pas encore 30 ans, mais j'ai souvent des sueurs nocturnes. Je me réveille la nuit et je suis toute mouillée. De plus, cela ne sent pas bon. Que pourrais-je faire pour que cela cesse? Merci.

Imprimer Envoyer cette réponse a un ami Partager
Trouver plus d'information


Questions et Réponses à découvrir
Articles à découvrir
  

sueurs nocturnes, sueurs froides, cause sueurs nocturnes, traitement sueurs nocturnes
Voici la r�ponse

Bonjour,

Le fait que vous souffriez de sueurs nocturnes n’est effectivement probablement pas dû à l’arrivée de la ménopause, bien que certaines femmes en soient victimes très jeunes. Ces sueurs peuvent en fait avoir plusieurs origines, certaines peu graves et pas dangereuses, et d’autres qui impliquent la présence d’une maladie plus grave qui provoque d’autres symptômes.

La première cause de sueurs nocturnes que les médecins retiennent est le stress. L’état de stress peut induire un état psychologique perturbé, notamment quand un problème particulier préoccupe la personne. Ce souci revient en quelque sorte hanter la personne en pleine nuit, parfois sous forme de rêves dont on se souvient au réveil, et on constate alors que c’est bien ce problème qui nous fait paniquer et avoir des suées. Quelquefois, les rêves passent inaperçus, et l’angoisse se manifeste uniquement par la transpiration excessive. Cette production de transpiration est donc la même qu’en plein jour: une crise d’angoisse et de panique fait transpirer, tout le monde a pu le constater un jour. C’est le même scénario la nuit: le cerveau fait prendre conscience de l’élément perturbateur qui l’empêche d’être serein, la panique s’empare de la personne, et elle se met à transpirer.

Une des causes fréquentes de ces sueurs peut également être un déséquilibre hormonal. Certaines femmes feront vite la relation si elles analysent leur cycle et la survenue de ces sueurs. Elles peuvent en effet survenir au moment de l’ovulation ou en fin de cycle, à l’approche des règles. Cela peut également être lié à un problème de la glande thyroïde.

Enfin, les sueurs nocturnes peuvent être l’un des signes d’une maladie plus grave, comme la maladie de Hodgkin, une forme de cancer. À ces suées, sont associés perte de poids, parfois état fiévreux, essoufflement, constante envie de dormir, et souvent un ganglion qui apparait dans le cou.

Une petite technique peut vous aider à réduire ces transpirations. Elle consiste à dormir pratiquement nue. En effet, les pyjamas bloquent en quelque sorte le thermostat naturel du corps, qui ne sait plus trop s’il doit chauffer ou maintenir le corps à sa température. Mais si ce problème est associé à d’autres symptômes, ou bien qu’il vous gâche vraiment les nuits, consultez un, voire plusieurs médecins, jusqu’à ce qu’ils diagnostiquent ce qui provoque vos suées nocturnes: il vaut mieux consulter pour rien que de passer à côté d’un réel problème de santé.

Bon courage!


Répondu par valerie

Autre réponse

Les sueurs nocturnes, au même titre que les sueurs froides, peuvent résulter d'une maladie sous-jacente, d'un état émotionnel ou encore de certaines habitudes de vie. Parmi les causes les plus fréquentes, il y a la température trop élevée de la chambre à coucher, le somnambulisme, et l'apnée du sommeil. Il peut aussi s'agir d'une maladie virale, comme le rhume, la grippe ou la mononucléose. Les quelques conseils qui suivent pourraient peut-être vous aider à régler ce problème.

Premièrement, avant d'aller au lit, évitez les boissons alcoolisées, le café, la cigarette, les exercices, et ne grignotez rien durant la soirée, surtout pas des aliments épicés et des boissons chaudes. On conseille fortement de boire beaucoup d'eau, au moins douze verres par jour, et idéalement, de boire un verre d'eau juste avant de vous coucher. Il faut régler le thermostat de la chambre à coucher à la baisse, soit entre 15°C à 18°C, et ne se couvrir que d'une seule couverture légère. Pour limiter la moiteur, on recommande d'utiliser une poudre ou de l'alcool à friction, que vous appliquerez juste d’aller dormir. Prendre une douche à l'eau tiède, quelques minutes avant d’aller vous coucher pourrait aussi contribuer à diminuer les sueurs nocturnes.

Vous devriez également tenir un journal, et y noter toutes vos activités nocturnes. Ainsi, vous pourrez peut-être déterminer vous-même la cause de ces sueurs. Si celles-ci sont accompagnées d'un malaise, de douleurs thoraciques, d'une chute de pression, ou si elles persistent, vous devriez consulter un médecin. Certains médicaments pourraient être prescrits, selon ce qui provoque vos sueurs nocturnes. Lors de votre visite chez le médecin, n'oubliez pas d'apporter votre journal. Il constituera un bon indice pour orienter le médecin sur les causes de vos sueurs nocturnes.

Portez-vous bien!


Répondu par Missie

Autre réponse

Bonjour à vous,

Les sueurs nocturnes peuvent avoir diverses origines. Si cette transpiration est occasionnelle, elle peut être due à une infection. En effet, lorsque le corps combat une infection virale telle que la grippe, le rhume ou la mononucléose, ce dernier réagit en produisant plus de sueur.

Les sueurs nocturnes peuvent tout simplement être dues à une température trop élevée dans la chambre. Sachez que la température de votre chambre à coucher ne doit pas dépasser les 20 °C. La consommation d’aliments épicés, de tranquillisants, d’antidépresseurs ou de pilules contraceptives peut être la cause de votre problème. Le somnambulisme et l’apnée du sommeil peuvent également provoquer des sueurs nocturnes. Il suffit ainsi de trouver la cause pour déduire le traitement.

Portez-vous bien et à la prochaine !


Répondu par sou

  Ajouter une réponse
 

Commentaires

  • Aucun commentaire

Ajouter un commentaire à cet article :