Poser une question
Questions non-r�solues, R�pondez-y!

Questions r�solues

Utiliser une véranda en tant que pièce à vivre

Je recherche des témoignages sincères et impartiaux de personnes ayant fait construire une véranda dans le but d'y séjourner à temps complet.

Imprimer Envoyer cette réponse a un ami Partager
Trouver plus d'information


Questions et Réponses à découvrir
Articles à découvrir
  

véranda, construire véranda, vivre véranda
Voici la r�ponse

Bonjour,

De nombreuses personnes de nos jours construisent des vérandas pour en faire de véritables pièces à vivre, car elles ont l'avantage d'apporter une luminosité très importante que tout le monde recherche. Plusieurs de mes connaissances vivent ainsi dans leur véranda à cœur d'année, et pour la plupart, elles en ont fait leur salon.

Une véranda bien choisie

Bien sûr, lorsque je parle de vérandas dans lesquelles vivre à temps complet, je ne parle pas des vérandas d'il y a 30 ans, à la structure en aluminium et au toit transparent, car ces structures sont tout bonnement impossibles à vivre en plein été comme en hiver. Soit il y fait trop froid pour y séjourner, et la chauffer est impossible, soit il y fait si chaud que l'on pourrait y cultiver les plantes les plus tropicales.

Des vérandas bien isolées

Les vérandas conçues de nos jours sont faites pour vivre. Elles sont fabriquées selon des plans bien précis et avec des matériaux particuliers, qui permettent d'en faire des pièces à vivre comme les autres. Il est donc possible de les chauffer en hiver, le seul problème restant souvent la chaleur de l'été. Il faut alors opter pour un petit climatiseur, qui va rafraîchir la véranda, ou bien installer aux vitrages de grands stores qui couperont la chaleur.

Une véranda bien conçue n'est de nos jours rien de plus qu'une pièce exposée plein sud, et ouvrant sur l'extérieur grâce à de grandes baies vitrées. Si je me base sur mes connaissances, il est possible d'y vivre, et même de façon très agréable.

Au plaisir !


Répondu par valerie

  Ajouter une réponse
 

Commentaires

  • Aucun commentaire

Ajouter un commentaire à cet article :